Les Charentes

Les Charentes
Les Charentes

Onésime Reclus
Octobre 2018 / 88 pages / 12 x 16,5 cm / ISBN : 978-2-36062-216-0

Extrait de La France à vol d'oiseau - Collection Les Petites variations
La France à vol d’Oiseau
paraît en 1908 et comporte deux volumes. Région par région, Onésime Reclus promène le lecteur dans les paysages et les cultures de chaque « pays ». Le Festin a sélectionné trois titres correspondant à des territoires de la Nouvelle-Aquitaine : Les Landes, Les Limousins, Les Charentes.

Sommaire 

Angoumois, Saintonge, Aunis, jadis réparties en « Terres froides » et « Terres chaudes », s’étagent des anciens contreforts du Massif-Central, aux talus abrupts, aux cimes rondes couronnées de bois ou de gazon, aux plateaux à bruyère, jusqu’aux langues caressant l’Atlantique, précédées de prairies arrosées, de vastes bois, de rangs de vignes « infinies ».
Ce trajet à vol d’oiseau, qui ne s’épargne guère les détours ni les arrêts, est aussi un voyage à travers le temps. Ainsi Onésime Reclus fait-il défiler, en les reliant, paysages et occupants, ainsi fait-il se rejoindre la poésie de la géologie et celle du travail des hommes, ainsi, presque incidemment, nous raconte-t-il la transformation d’un paysage. Ainsi, nous le révèle-t-il tant dans ce qu’il fut que dans ce qu’il est devenu.
Champagne, Grande Champagne, Champagne de Cognac, pays des Doubles, « terre blanche » d’Aubeterre, côte de Saintonge, Petite Flandre de Rochefort, marais et golfe de Brouage, sans oublier les îles, il entraîne le lecteur dans un vertige heureux où les noms des territoires – certains passés de mode, quand d’autres résistent – deviennent rus, gours, ruines, falaises, salines, canaux, pineraies, hameaux, villages… Ici une île devient « terre ferme », là les dunes s’érigent en murailles contre l’Océan. Un peu partout, des communautés se construisent, des cités s’érigent. Onésime Reclus, dans toute sa puissance d’expression, semble pouvoir tout dire, ne rien omettre : génie et prestige du littérateur qui embarque le lecteur sur les ailes de son oiseau pour faire, sans en avoir l’air, le plus beau des voyages.

L'auteur : Onésime Reclus, comme ses frères Élie, Élisée, les plus connus, mais aussi le quatrième de la fratrie, Armand, a toujours eu la passion de la géographie et de l'ethnographie. Et, comme ses frères, il a développé cet intérêt à la lumière de la connaissance des peuples, des usages et des langues, faisant de chacun de ses « voyages scientifiques » de petites merveilles de littérature et de poésie.

Dans la même collection :