Les Pyrénées béarnaises en 101 sites et monuments

Les Pyrénées béarnaises en 101 sites et monuments
Les Pyrénées béarnaises en 101 sites et monuments

Septembre 2017 / 128 pages /  22 X 28 cm / ISBN : 978-2-36062-179-8

Ce nouveau hors-série se présente à mi-chemin entre l’album de découverte et le guide pour proposer une balade à travers Les Pyrénées Béarnaises. Labellisé en novembre 2011 «Pays d’Art et d’Histoire», ce territoire au cinq vallées (Vallée Josbaig, Vallée de Barétous, Vallée d’Aspe, Vallée d’Ossau et Piémont Oloronais) dévoile un patrimoine riche et une identité culturelle unique, héritage d’une histoire qui se conjugue au passé comme au présent. Entre lacs et gaves, piémonts et vallées, ce hors-série pose un regard inédit sur les Pyrénées Béarnaises.
L’occasion de s’évader en 101 sites et monuments...

Édito 

La montagne, en tant que territoire, constitue bien souvent un conservatoire à ciel ouvert de langues et de coutumes que les contraintes d’accès permettent de préserver. Il en est ainsi de la chaîne des Pyrénées qui, d’Atlantique en Méditerranée, offre un éventail spectaculaire de cultures et de milieux physiques où l’homme aime à se confronter aux éléments et aux forces de la nature. Symbole de la durée, d’une certaine forme d’immuabilité des choses, la montagne – fausse frontière naturelle, pays de passages et d’échanges – impressionne par sa puissance, son découpage mais aussi ses périls. Sans limites et hors limites. On s’y retrouve, on s’y ressource.

À la frontière avec l’Espagne, les « Pyrénées béarnaises » regroupent les vallées d’Ossau, d’Aspe, de Barétous, de Josbaig et du piémont oloronais. Les conditions géographiques ont fait de ces sites des milieux propres avec des genres de vie à la fois particuliers et nécessairement proches. De cette diversité naît une harmonie précieuse qui forge aujourd’hui l’identité culturelle du territoire. L’objet des pages qui suivent est l’observation, forcément parcellaire mais néanmoins représentative, de ce « petit monde » (au sens de microcosme) des Pyrénées béarnaises. À travers une sélection (non exhaustive, donc…) de 101 sites et monuments, nous y abordons le milieu tel que la nature l’a mis à l’usage de l’homme et l’appropriation de ce milieu par l’homme, en nous souvenant ce qu’en disait le géographe Onésime Reclus, tombé sous le charme « inexprimable » de « ces pluies et soleils, ces sourires mêlés de larmes, la douceur éparse dans l’air, la fraîche senteur des chênes, des bosquets, des haies, des touyas ou brandes, le velours des prairies, l’eau rapide et verte des gaves »…

Évidemment, la « magnificence des Pyrénées » impose son décor magistral. Col d’Aubisque, plateau du Benou, cirque de Lescun, gouffres de La Pierre Saint-Martin, pic du Midi… voilà une partie du décor plantée. Des édifices emblématiques, qui disent l’histoire des pays, avec ses tumultes, ses croyances et ses élans, parsèment ces paysages à couper le souffle. Tandis que le fort du Portalet rappelle l’obstination des hommes à imposer ses frontières, la cathédrale Sainte-Marie d’Oloron, classée au patrimoine mondial de l’humanité, conserve le souvenir du pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. La gare de Canfranc ou le petit train d’Artouste convoquent la dimension touristique de ces montagnes parfois apprivoisées, ici pour les cures thermales (Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes, Ogeu…), là pour les sports d’hiver (Gourette, La Pierre Saint-Martin…).

Dans ces contrées vivantes et accueillantes, les patrimoines, loin d’être fossilisés, héritages d’une histoire riche qui se conjugue au passé comme au présent, s’offrent à l’observation, à l’interprétation et à la contemplation. Labellisées « Pays d’art et d’histoire » depuis 2011, les Pyrénées béarnaises accueillent ainsi grands sites naturels (dont une partie sur le territoire du Parc national des Pyrénées) et monuments historiques où s’expriment une identité architecturale spécifique, un patrimoine linguistique et des savoir-faire remarquables… Un foisonnement naturel et artistique proposé en 101 clés qui ouvrent sur des univers à chaque fois infinis.

Xavier Rosan

> Télécharger l'édito
> Découvrir le sommaire