Un mort vivait parmi nous

couverture Jean Galmot un mort vivait parmi nous éditions l'Eveilleur
Un mort vivait parmi nous

Février 2016 / 208 pages / 13,5 x 20,3 cm / ISBN : 978-2-36062-141-5
 

Jean Galmot fut un écrivain et un aventurier dont la vie singulière inspira le fameux Rhum à Blaise Cendrars. Redécouvrir ses livres, c'est s'offrir la chance d'une plongée dans le monde oublié des chercheurs d'or au cœur d'une Guyane sauvage où la nature prend toujours le dessus sur les ambitions folles des hommes. Avec Un mort vivait parmi nous, c'est un récit aux frontières du réalisme magique que Jean Galmot, inspiré et fiévreux, nous dépeint. Une FANTASTIQUE redécouverte qui inaugure les éditions L'ÉVEILLEUR.

Sommaire 

Au début du siècle dernier, dans l'univers rude et fiévreux des chercheurs d'or de Guyane, apparaît une fougueuse jeune femme, Marthe Deschamps, venue rejoindre son époux sur un placer. Retardée par la montée des eaux, elle est contrainte de s'attarder auprès de Delorme, ingénieur solitaire et bourru, de Marcellin, séduisant créole, et d’un énigmatique Indien thaumaturge. Un fantôme, symbole de tous ceux qui sont morts à la recherche de l’or, se mêle mystérieusement à la vie du camp. Peu à peu, « l'ensorceleuse » s’immisce dans l'esprit des aventuriers et le désir se mêle à la passion du précieux métal. C’est un roman passionnant que cette vie des chercheurs d’or, cette lutte pour la richesse entrevue, avec ses peines et ses angoisses, ses souffrances sans fin et ses privations renouvelées.Dans des pages ardentes et hallucinées, les hommes, à la recherche du fabuleux Eldorado, se dressent les uns contre les autres, tandis que la jungle avide, tout en leur marchandant l’or qu’ils veulent lui arracher, sait aussi se faire amoureuse et caressante. La voix de la nature, tour à tour rude et berceuse, farouche et enchanteresse, est un charme de plus qui révèle une âme de poète dans une vie de lutte.

L'auteur

Parti pour la Guyane en 1906, l’homme d'affaires et  écrivain Jean Galmot (né en 1879 à Monpazier, en Dordogne) a fait fortune en exploitant une mine d'or, avant d’investir dans le rhum, puis de se faire élire député de la Guyane en 1919.
Accusé d'escroquerie, condamné à un an de prison avec sursis, il meurt vraisemblablement assassiné à Cayenne en 1928.

Personnage énigmatique, associé à des noms sulfureux tels Alexandre Stavisky ou Georges Anquetil, le caractère éminemment romanesque de sa vie a notamment inspiré Blaise Cendrars, qui en fit le héros tragique de Rhum, et l’écrivain Louis Chadourne (qui fut son secrétaire en Amérique du Sud), dans le roman Terre de Chanaan (à paraître aux éditions « L’Éveilleur » en avril 2016).

« À une époque où toutes les formes littéraires semblent épuisées, où le roman d’aventures n’est plus guère servi que par Pierre Benoît, c’est un bonheur d’une qualité rare que de lire une œuvre de la valeur de Un mort vivait parmi nous. » Louis Vuillemin, Le Rappel, 1922.