Nouvel article dans Sud-Ouest du 23 avril

Les raconteurs de patrimoine

Voilà vingt-cinq ans que cette revue écrit une mémoire d’Aquitaine

Ce sont des curieux impénitents, des artisans du patrimoine, des érudits pointilleux ou des adeptes du gai savoir. Leurs noms ont pu changer en vingt-cinq ans mais ce réseau compose une tablée fidèle au moment de sortir, chaque saison, « Le Festin ». Ouvrage au doux nom de revue, l'ensemble des pages offre une mémoire collective à l'Aquitaine. Travail laborieux d'encyclopédiste du territoire, les sujets sur le patrimoine et les cultures invitent les lecteurs à voyager d"Hendaye jusqu'à l’estuaire de la Gironde, en passant par les sables fauves du bas Armagnac et les couleurs du Périgord. Avant de se lire, « Le Festin » se regarde. Les couvertures, ornées de délicats reliefs, sont souvent dignes d'affiches. Par exemple, le numéro 91, entièrement consacré à l'Art déco. Les lumières de l'hôtel Splendid et son escalier monumental furent quant à elles immortalisées pour le numéro de l'hiver 2013 dédié à l’« Étonnant XXe siècle » vu au travers du prisme de l'architecture. 

10 000 numéros 

Domaine d'étude privilégié au fil des numéros de la revue, le comité de rédaction du «Festin» tend toutefois à surprendre, comme son délicieux numéro de décembre dernier,entièrement consacré à la gastronomie,ou ce dernier, tourné vers l'œnotourisme des vignobles de la région Des 1000 numéros du premier exemplaire de cette aventure pilotée par Xavier Rosan depuis septembre1989, « Le Festin » tire désormais à 10 000 exemplaires. Diffusé dans environ 600 points de vente, il peut compter sur 2 500 abonnés au bout d'un quart de siècle de vie. La maison d'édition du même nom propose de son côté un éventail d'ouvrages allant du beau livre de peinture à la littérature la plus méconnue, telle celle de Jean Forton ou Louis Émié. Attachées au passé mais tournées vers l'avenir, les éditions du Festin ont profité de cette date anniversaire pour moderniser leur site Internet et s'ancrer sur les réseaux sociaux,comme un pas supplémentaire dans leur démarche de vulgarisation des connaissances et de mise en valeur des richesses d'ici.

Benjamin Ferret

Vendredi, dialogue entre Xavier Rosan et Jacques Sargos, de 18 à 19 h, salle R.-Dassé.