L'Île magique

L'Île magique, Les mystères du vaudou

William Seabrook
Octobre 2019 / 390 pages / 13,5 x 20,1 cm / ISBN : 979-10-96011-18-6

Saluée par le New York Evening Post comme « le meilleur et le plus captivant livre d’exploration jamais écrit » lors de sa parution en 1929, L’Île magique de William Seabrook (1884-1945) propose une plongée passionnante dans l’univers du vaudou et des rites de sorcellerie à Haïti.

Sommaire 

Saluée par le New York Evening Post comme « le meilleur et le plus captivant livre d’exploration jamais écrit » lors de sa parution en 1929, L’Île magique de William Seabrook (1884-1945) propose une plongée passionnante dans l’univers du vaudou et des rites de sorcellerie à Haïti. L’auteur, au prix de maintes excursions périlleuses dans des contrées tantôt hostiles, tantôt paradisiaques, a introduit le concept des zombies dans le monde occidental.
L’Île magique, sans doute le meilleur récit de Seabrook, est à découvrir comme une porte ouverte sur un monde encore largement méconnu.

L'auteur : William Seabrook (1884-1945) est un singulier personnage des lettres, sulfureux et aventureux, qui fut célèbre pour ses enquêtes mâtinées d’anthropologie. Après la Première Guerre mondiale, durant laquelle il est gazé, il entreprend une carrière de journaliste, se faisant une réputation en perçant le secret du Vaudou (L’île magique, 1929) puis en fréquentant des anthropophages. On lui doit Aventures en Arabie (Gallimard, 1933), Secrets de la jungle (J. Beaumont, 1932, puis Grasset, 1936), Yakouba - Le Moine Blanc de Tombouctou (Gallimard, 1936) et Un ivrogne chez les fous (Asylum) récit de l’alcoolisme vu comme une contrée à explorer (Gallimard, 1938). Complètement dépendant à l’alcool, il se suicide en 1945.
Joe Ollmann a imaginé une biographie en BD de cet étrange écrivain sous le titre L’Abominable monsieur Seabrook (Presque Lune, 2018).

Traduction intégrale de l´américain par France-Marie Watkins revue et complétée.