Le cœur serré

Le cœur serré
Le cœur serré

René Maran - Préface d'Agathe Corre-Rivière
Novembre 2021 / 192 pages / 13,5 x 20,3 cm / ISBN : 978-2-36062-295-5

Collection Les Merveilles

J’ai beau fermer les yeux, je ne me rappelle plus rien de mon pays d’origine et ne connais de lui que ce que m’en ont appris mes atlas et certains livres que j’ai lus.

Un roman d’apprentissage touchant qui s’inspire de l’enfance de René Maran.
Un livre contemporain de L’Élève Gilles ou du Grand Meaulnes

Sommaire 

Confié au pensionnat du Lycée de Talence dès ses 6 ans, Georges Lindre, surnommé par «le petit Jo», né au Pérou de parents français, doit s’accoutumer à cette vie nouvelle et grandir loin des siens. C’est cette attente trompée, ces espoirs cabossés, la douleur et la honte de se sentir abandonné que «le petit Jo» confie, bien des années plus tard, en mêlant,les yeux candides d’un enfant à la voix raisonnée d’un adulte.

De cette enfance – sa propre enfance – dont on ne guérit jamais vraiment, René Maran puise un roman d’apprentissage, qui aborde la complexité de la construction identitaire et les souffrances de l’exclusion. Pourtant, il n’est pas question, dans Le Cœur serré, d’invoquer la couleur de peau comme motif de différence – elle ne sera jamais mentionnée dans le récit. Ce qui importe, plus que les grandes causes, réside dans ce mouvement perpétuel entre des origines méconnues et une vie qui semble illégitime, où que l’on soit.

En 1953, juste après son admission à l’Académie Internationale, au journaliste qui lui demande quelle est l’œuvre la plus représentative de son talent, Maran répond : « Ces œuvres sont au nombre de deux. Il y a d’abord Le Livre de la brousse, qui est certainement mon chef-d’œuvre, puis Le Cœur serré. »

L’auteur
Dans ce roman d’inspiration autobiographique, René Maran (1887-1960), premier écrivain noir à obtenir le prix Goncourt pour Batouala, véritable roman nègre (1921), revient sur son enfance en pension à Bordeaux, dans un émouvant cri du cœur, qui transcrit la douleur de grandir sans racines, loin de sa famille et de son pays natal.

 

Dans la même collection Les merveilles :

L'année du grand incendie L'enfant des vacances Marie-Jeanne des Bernis Individu Leurs voyages La maison au bord du fleuve Maitre Pierre d'edmond About

  La vigne et la maison