La Maternelle

La Maternelle
La Maternelle

Léon Frapié - Préface d'Éric Dussert
Janvier 2020 / 304 pages / 13,5 x 20,3 cm / ISBN : 979-10-96011-41

L'éveilleur

Récompensé par le prix Goncourt, encensé par Huysmans, La Maternelle, qui semble annocner Zéro de conduite de Jean Vigo et fut adapté au cinéma par Diamant-Berger, demeure une exceptionnelle œuvre littéraire qui mérite vraiment de franchir le siècle : pour nous faire notamment réfélchir sur le nôtre, ce qui ne serait pas sa moindre réussite.

Sommaire 

Rose, issue d'une famille aisée, doit affronter la dure réalité après des malheurs familiaux. Malgré son érudition, elle doit se contenter d'un emploi de femme de ménage dans une école maternelle. Confiant à son journal intime le détail de ses découvertes, elle raconte un monde inconnu qu’elle apprivoise peu à peu.
La Maternelle, au titre sobre, tient une place unique, discrète et remarquable dans notre littérature. Deuxième prix Goncourt à l'époque où celui-ci n'est décerné qu'à d'incontestables chefs-d'œuvre, il est qualifié par Huysmans de "maître livre" qui ajoute "ça pue la crasse des gosses... c'est nerveux, pris sur le vif.". Adapté au cinéma plusieurs fois, ce roman est devenu un classique, du genre qui ne manque pas de surprendre ceux qui croient n'y trouver qu'un livre mièvre.
L'auteur : Léon Frapié (1863-1949) collabore d'abord à des revues, notamment anarchistes, et à des quotidiens, puis écrit quelques romans et des contes. Mais c'est La Maternelle (prix Goncourt 1904) qui lui vaut la notoriété, le plaçant de fait au sein d'une école réaliste et sociale. On lui doit entre autres Marie d'août et La Prière sur le tombeau.